Santé

Cet objet peut sauver la vie de votre chat.

Chaque année en France, plus de 300 000 cas d’incendies de maison sont détectés.

Ça équivaut à une intervention des soldats du feu toutes les 2 minutes en moyenne.

Avec l’augmentation de la présence d’animaux de compagnie en France, difficile d’imaginer qu’il ne puisse pas y avoir un compagnon à 4 pattes dans un de ses foyers.

Pourtant, un objet permettait de sauver la vie de vos animaux plus facilement. Je vous en parle plus bas dans ma lettre.

Avant cela, voyons les risques qu’encourt nos matous en cas d’incendies.

Convulsions, œdèmes pulmonaires, muqueuses bleues… : votre chat y risque sa vie.

L’inhalation de fumée est très toxique pour nous, mais aussi pour les animaux de compagnies.

Apeurés, les animaux ont tendance à se cacher lors d’un incendie domestique. Ils peuvent inhaler une très grande quantité de fumée et se retrouver en difficulté respiratoire.

Si un incendie a démarré à votre domicile et vous remarquez que votre animal a été en contact avec la fumée, assurez-vous qu’il ne perde pas connaissance.

Si :

  • il titube,
  • il est pris de vomissements,
  • ses yeux sont rouges,
  • ses muqueuses bleutées ou pâles, il s’agit d’une urgence vétérinaire et il faut s’y rendre le plus vite possible.

Plus la réoxygénation est précoce, meilleur est le pronostic.

Le CAPAE-Ouest (Centre Antipoison animal Capae Ouest) enregistre une dizaine de cas par an d’intoxications par les fumées.

L’incendie provoque une baisse du niveau d’oxygène dans l’air.

Les nombreux gaz et particules toxiques qui se développent lors de la combustion peuvent être très dangereuses pour nos boules de poils.

Les deux gaz qui se créent : le cyanure d’hydrogène et le monoxyde de carbone provoquent une hypoxie.

Autrement dit, un manque d’oxygène pour les cellules de l’organisme.

Des troubles respiratoires surviennent (des accélérations puis des ralentissements de la respiration). Ensuite peut venir le coma, des convulsions et un arrêt respiratoire.

Les gaz toxiques peuvent aussi provoquer une inflammation de la muqueuse respiratoire, coupable de la création d’un œdème pulmonaire.

La chaleur des fumées peut créer des brûlures des voies aériennes supérieures (la bouche, le nez, la gorge, le larynx et la trachée).

La prévention : l’arme la plus efficace.

Dans l’urgence et dans la panique générale, il n’est pas rare de voir que des animaux de compagnie trouvent la mort, car les services de secours ignorent qu’ils se trouvaient dans la maison.

Pourtant, plusieurs gestes simples peuvent aider à gérer la situation :

Mettre un autocollant sur la porte d’entrée

Plusieurs autocollants sont vendus dans le commerce, à disposer sur votre boite aux lettres ou sur votre porte d’entrée. Voici quelques exemples :

Ils renseignent des informations sur vos animaux comme l’espèce et combien sont-ils. Le strict nécessaire pour alerter correctement.

Les soldats du feu sont, de cette manière, rapidement informés que des animaux se trouvent à l’intérieur de l’habitation.

Préparez un sac de secours et se préparer à une évacuation

Vous pouvez préparer un sac de secours, avec tout le matériel dont vous aurez besoin en cas d’incendie de votre maison.

Vous pouvez y mettre de la nourriture, de l’eau, des bols, une couverture… Vous pouvez aussi y placer le passeport de vos animaux de compagnie ou le carnet de vaccination.

Bien qu’il ne faille pas vivre dans la peur, un petit sac de ce type peut toujours être rangé dans un coin de votre foyer.

Si vous avez plusieurs animaux, désignez une personne pour s’occuper du sauvetage de chaque animal.

Repérez aussi où votre chat a l’habitude de se cacher, vous gagnerez de précieuses minutes lors d’un départ de feu.

L’habituer à la caisse de transport

Nous savons que beaucoup de nos félins n’aiment pas la cage de transport. Ils l’associent à un transport en voiture qui se termine souvent par une visite chez le vétérinaire.

Ainsi, si les choses doivent se faire dans l’urgence, je vous conseille d’habituer le plus souvent votre chat à la caisse de transport.

Vous pouvez désensibiliser cette caisse et la renforcer positivement, par exemple en y cachant des friandises, en la laissant dans son environnement, en faisant de tours de temps en temps…

De cette façon, votre boule de poils reliera la caisse à quelque chose de positif et sera davantage préparé à être mis dans sa caisse, si une situation d’urgence venait à se produire.

L’identification de l’animal

Deux cas de figure peuvent arriver en cas d’incendie dans la maison. Soit l’animal s’enfuit, pris de panique. Soit, il reste tétanisé et choisit de se cacher dans la maison.

Si votre chat est muni d’une puce et qu’il s’enfuit, vous aurez beaucoup plus de chance d’être retrouvé.

L’installation de détecteurs de fumée

Je vous recommande de ne pas hésiter à équiper votre maison de plusieurs détecteurs de fumée, surtout si vous avez une grande maison avec plusieurs étages. De cette façon, en cas du moindre départ de feu, vous serez alerté plus rapidement.

De plus, il existe des détecteurs de fumées connectés, qui vous envoie une notification sur votre téléphone en cas d’incendie.

Vous pouvez aussi le coupler à votre système d’alarme, qui se relie lui-même à un service d’assistance.

Et si tout cela ne suffit pas ?

Le masque à oxygène spécial animaux : un objet qui devient nécessaire.

Depuis peu, les masques à oxygènes spéciaux pour les animaux font leur apparition dans les camions de pompiers.

Autrefois, les pompiers se débrouillaient avec ce qu’ils avaient sous la main pour tenter de donner de l’air sain aux animaux, victimes d’inhalations de fumée.

Ils utilisaient des masques pour humains, pourtant non adaptées aux museaux des animaux. Ils pratiquaient aussi les gestes de réanimation cardiorespiratoire sur le corps de nos boules de poils.

Vous avez peut-être déjà vu ce genre de masque à oxygène dans les cliniques vétérinaires, avant une opération.

Pourquoi n’ont-ils donc pas été mis en place plus tôt dans les camions de pompiers ? C’est une bonne question. Je ne vais pas vous le cacher, je n’ai pas la réponse.

Une avancée cruciale… à l’étranger.

Certains pays prennent de l’avance concernant l’équipement des pompiers concernant les masques à oxygène spécialement conçus pour les animaux.

Au Canada

C’est le cas des pompiers du Québec, aidé par le projet RéanimO2, datant déjà de 2006.

Il permet d’encourager les dons de masques à oxygène spécialement conçus pour les chiens et les chats, pour tous les services d’incendie du Québec.

Pour l’heure, ce sont les établissements vétérinaires qui se cotisent pour faire des dons et ensuite faire l’acquisition de plusieurs masques.

Disponibles en 3 tailles, les masques à oxygène sont spécialement conçus
pour les museaux des chiens et des chats.

À Londres

L’équipement fait aussi ses preuves au Royaume-Uni !

Début juillet, les pompiers sont intervenus dans un incendie qui s’est déclaré dans une habitation, au centre de Londres.

Sur place, deux chats prisonniers des flammes, avec un besoin d’être réanimés d’urgence.

Ils doivent leur salut grâce à l’utilisation de ces masques. C’est la première fois que ce dispositif ait été testé sur le territoire et il a déjà fait ses preuves.

C’est l’association Smokey Paws qui remit ce masque à oxygène spécial chat aux pompiers de cette caserne.

Pour l’instant, le dispositif n’est encore qu’en phase de test.

Et en France ?

En France, aucune information n’est divulguée sur la présence ou non de ses appareils dans les camions de pompiers.

On peut penser que les soldats du feu français ne sont pas encore équipées de ce genre d’appareil.

Il en revient donc à chacun d’apporter ce soutien, pour que la présence d’un masque adapté aux museaux des animaux, trouvent sa place dans les casernes tricolores.

Pour cela, voici ce que nous demandons chez Chat Vie et Santé :

La mise en place de ce masque dans toutes les casernes ! 

En France, c’est près de 14 millions de chats, qui sont traités comme des membres de la famille.

Ils méritent une véritable intervention, avec des dispositifs efficaces, qui peuvent leur sauver la vie lorsqu’ils sont dans une situation inconfortable.

Lorsque nous connaissons un évènement aussi traumatisant que l’incendie de son foyer, chacun est heureux de pouvoir retrouver son animal sain et sauf.

Nous préférons tous pouvoir le serrer dans nos bras, et non apprendre qu’il a été victime des flammes.

Si vous êtes touchés par ce combat, j’ai lancé une pétition sur le site de pétition en ligne MesOpinions. Vous pouvez cliquer ici si vous voulez soutenir ce combat.

Prenez soin de vous,
Louise, Laotse et Taïs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *