Santé

Collier : Ton chat ne mérite pas ça

Depuis peu, un chat siamois passe régulièrement dans mon jardin.

Il est très farouche et n’hésite pas à s’approcher. Il va même jusqu’à entrer dans mon garage si celui-ci est ouvert !

Mais ce n’est pas ce qui me dérange.

Ce petit félin se promène dans tout le quartier avec un collier autour du cou.

Et une clochette.

C’est comme un bourdonnement constant dans les oreilles.

Je t’en ai déjà parlé dans une précédente lettre mais mettre une clochette à un chat c’est lui infliger une souffrance auditive quotidienne.

Imagine-toi avec une petite breloque accrochée autour du cou qui fait du bruit au moindre de tes mouvements. Je suis certaine que tu n’attendras pas la fin de la journée pour la retirer et la jeter loin de toi.

Pour nos félins le ressenti est le même, voire pire. Leur ouïe est bien plus performante que la nôtre.

Alors non seulement cette clochette va lui entêter l’esprit tel un bourdonnement dans l’oreille qui ne disparait jamais. Mais en plus, cela va couvrir les bruits alentours et l’empêcher de vivre sa vie de chat correctement.

Pour un chasseur censé être discret, le “gling, gling” autour du cou n’a rien d’avantageux.

Alors pour le bien-être mental de ton chat, je te conseille de ne jamais lui mettre de clochette.

Tu lui éviteras la souffrance de ce bruit constant (et donc potentiellement que ça le rende fou) et la frustration d’être repéré à chaque déplacement.

S’il en avait une ne culpabilise pas, tu n’étais pas au courant mais maintenant que c’est le cas et que tu lui enlèves, sa vie n’en sera que plus belle.

Concernant les colliers, je ne suis pas pour non plus.

Pourquoi faut-il éviter les colliers sur un chat ?

Derrière cet achat d’apparence bienveillant et sécuritaire, se cache un objet peu confortable et dangereux.

Il a été tellement démocratisé en étant vendu en animalerie, chez nos vétérinaires ou dans n’importe quel supermarché que nous le percevons comme un outil indispensable et primordial.

Les professionnels informent mal les humains de chats et cela me fait particulièrement mal au cœur.

Oui, il peut ne rien se passer avec un collier. Jusqu’au jour où le pire se produit.

N’importe quel collier peut mettre ton chat en danger, qu’il soit élastique ou non, anti-étranglement ou non. Tous les colliers posent problème.

Voici ce que ton félin risque avec un collier :

Un : Il peut rester accroché à un élément extérieur

Malheureusement, il suffit que ton chat passe un peu trop près d’une branche ou qu’il saute à proximité d’un grillage pour rester accrocher.

Et là, c’est une question de temps avant qu’il ne s’étouffe, pendu à cause de son collier.

Il existe des colliers dits “anti-étranglement” qui ont une fermeture sécurisée et une partie élastique pour éviter ce type d’accidents. Je ne suis pas d’accord.

Un chat accroché se débat, panique (à juste titre) et a de faibles chances de réussir à se libérer de son collier.

Les colliers élastiques n’ont donc rien de plus sécuritaire, ce qui m’amène à mon deuxième point.

Deux : Il risque de se coincer tout seul

Un chat peut facilement se retrouver bloqué sur un grillage ou une branche certes, mais aussi s’emmêler tout seul.

Il suffit que ton félin passe sa patte entre le collier et son cou pour rester bloqué. Et avec les colliers élastiques, c’est encore pire.

Le collier ayant une certaine élasticité, il peut passer jusque sous son aisselle ou sur la mâchoire. Dans ce cas, ton chat aura encore bien plus de mal pour s’en sortir.

Dans mon premier point, le chat peut s’étouffer, pendu à un grillage. Dans celui-ci, le collier peut profondément lacérer sa chair.

Beaucoup de chats se retrouvent gravement blessés comme ceci :

De telles blessures arrivent vite car au lieu de retourner à son domicile, le chat peut préférer se cacher dans un buisson. Étant dans une position délicate, se mettre à l’abri de potentiels prédateurs risque d’être une priorité.

C’est ainsi que d’impressionnantes blessures se développent.

Même si le félin finit par être retrouvé et par recevoir de l’aide, il devra subir des soins pour des blessures nécrosées et profondes. Ce qui est loin d’être une partie de plaisir…

Cette souffrance en plus du traumatisme subi vont fortement impacter le félin. Alors autant ne pas mettre de collier.

Trois : Difficile de fuir un danger !

Je reviens sur le sujet de la clochette. Certes, ton chat devient un piètre chasseur, mais il devient aussi une cible très facile.

Il suffit qu’un chien un peu trop agressif passe dans le coin et décide de poursuivre ton chat.

Sans clochette, celui-ci peut le semer et trouver une cachette sans problème. Avec une clochette, le chien n’est pas près de perdre sa trace vu le boucan que ton chat va faire.

Je peux te l’assurer, un félin qui se fait attraper par un chien et secouer à mort tel un jouet n’est pas beau à voir.

Dans sa fuite, il peut aussi s’accrocher à une branche ou à n’importe quel objet qui le freinerait violemment. Un tel coup à la gorge n’a, là-aussi, rien d’agréable.

Avec un peu de chance, le chat est juste déboussolé et réussi à poursuivre sa course avant que le danger ne se rapproche. Sinon, il reste accroché ou n’a pas la possibilité de reprendre suffisamment vite ses esprits pour fuir avant l’arrivée du danger.

Pour conclure, les colliers créent des dangers supplémentaires à ceux que l’on retrouve déjà à l’extérieur. D’autant plus qu’un collier esthétique n’a aucun intérêt et qu’un collier d’identification peut être remplacé.

D’autres possibilités existent pour laisser son chat sortir sans avoir peur qu’il soit considéré comme un chat errant.

Deux alternatives au collier : plus sécuritaires et moins dangereuses

J’ai conscience que pour beaucoup d’humains de chats, le collier peut être rassurant.

Il montre que c’est un félin qui appartient à quelqu’un, que ce n’est pas un chat errant et qu’il n’a pas besoin d’être emmené à la SPA pour trouver une famille.

Il montre qu’il s’agit simplement d’un matou parti en promenade.

Certes, c’est essentiel. Mais heureusement, il y a d’autres moyens que le collier pour cela. Des solutions tout aussi efficaces et moins risquées.

Ces alternatives sont simples : le tatouage et la puce électronique.

D’ailleurs il est obligatoire d’avoir l’un ou l’autre pour son félin depuis le 1er janvier 2012.

Pourtant, et selon une étude du Ministère de l’Agriculture, seulement 1 chat sur 2 en bénéficierait.

C’est pourquoi depuis le 1er janvier 2021, tous les propriétaires avec un chat qui n’est soit, non tatoué, soit, non pucé, peut écoper d’une amende de 750 €.

Quand on sait que pucer son chat coûte environ 60 €, c’est tout de même dommage. Surtout que la puce peut être implantée en même temps que la stérilisation / castration du chat.

En bref, bien que je comprenne que le collier puisse avoir une dimension rassurante, les nouveaux risques qu’il apporte sont bien trop désastreux et ont des conséquences dramatiques.

Il faut retenir qu’un chat se sort toujours mieux d’une situation délicate s’il n’a rien autour du cou. La vie dehors n’est déjà pas facile pour nos matous, évitons de leur compliquer les choses. 🙂

Prends soin de toi,
Louise, Laotse et Taïs.

PS : ne t’en fais pas pour ce siamois, j’ai trouvé ses humains et je les ai informés des risques du collier. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *