Comportement

La cohabitation entre chats

Savais-tu que les chats n’étaient pas faits pour vivre ensemble ?

Si tu as plus d’un chat, ce que je vais te dire ne va pas forcément te plaire.

Dans ce cas, lis ma lettre entièrement. Chaque cas est différent, ne l’oublie pas !

Cet être indépendant et solitaire

Par nature, nos chats sont des animaux solitaires. Contrairement aux loups, aux chevaux ou aux éléphants, ils ne vivront pas en groupe volontairement.

C’est-à-dire qu’à l’état sauvage, tu peux voir des regroupements de chats pour une raison précise uniquement.

Par exemple, si une personne nourrit des chats sauvages dans ta rue.

Plusieurs individus sont présents car ils convoitent tous la même ressource qui est : les croquettes à volonté. Ce qui est bien plus facile que de partir à la chasse !

D’ailleurs, et contrairement aux lions par exemple, nos chats ne chassent pas de grosses proies. Ils n’ont donc pas besoin d’être nombreux pour arriver à leur fin. Rappelle-toi que ton chat est un grignoteur ! Je t’en parlerai dans une prochaine lettre si ça t’intéresse.

Bref, parfois on ne s’en rend pas compte, mais on peut faire pire que mieux. Prendre un deuxième chat pour tenir compagnie au premier n’est pas toujours la meilleure solution.

Surtout si le premier a toujours vécu seul.

Je t’explique pourquoi.

Les conséquences d’une cohabitation non-désirée

En dehors des feulements, des réactions agressives entre les deux chats, une cohabitation non voulue peut entraîner d’autres problèmes au quotidien.

Je te donne un exemple. Récemment une de mes lectrices est venue pour un chat nerveux qui avait des problèmes d’éliminations hors-litière.

Son vétérinaire lui a prescrit des antibiotiques. Pour un chat stressé, tu imagines ?

Je continue à lire son message jusqu’à voir l’apparition de cette phrase “J’ai 3 chats et plusieurs autres qui vivent en liberté et viennent régulièrement chez nous.”

Cette mention m’a fait tiquer. Son chat n’est pas à l’aise avec cette ribambelle de congénères.

La seule manière qu’il a trouvé pour exprimer son mal-être est de marquer le territoire un peu partout.

C’est une façon d’exprimer son stress. Certains chats vont montrer leur mal-être en se grattant ou en se léchant intensivement, en étant constamment en alerte, voire en quittant le foyer.

Il est donc essentiel de bien comprendre son félin afin de ne pas lui imposer une situation désagréable pour lui.

Ton chat est-il capable de vivre avec un congénère ?

Malheureusement, et tu le comprendras je pense, je n’ai pas la réponse.

Si ton félin a déjà cohabité avec des congénères, tu as de grandes chances pour que ça se passe bien également.

Surtout s’il a appris à vivre des congénères entre ses 2 et 9 semaines durant la période de développement. Cette période va être déterminante sur son comportement futur.

Si tu n’en sais rien, n’hésite pas à te renseigner sur son passé si c’est possible.

Dans le cas où il t’est impossible d’avoir des informations, c’est un peu la surprise.

Bien sûr, il existe quelques astuces et certaines choses à mettre en place pour faire en sorte que tout se passe au mieux. Je t’en ferai une lettre spécifique sur le sujet si tu le souhaites.

Dans tous les cas, et même si j’ai conscience que c’est triste de se dire ça, il faut avoir la possibilité de ramener le deuxième félin d’où il vient si la cohabitation est vraiment mauvaise.

Car oui, pour certains, vivre avec un autre félin ne passera jamais.

Même si c’est difficile, tu dois être capable de prendre conscience que c’est la meilleure action à faire pour le bien-être des deux chats.

J’espère que cet article t’a plu !

Prends soin de toi,
Louise, Laotse et Taïs.

1 commentaire sur “La cohabitation entre chats

  1. Herzog dit :

    Ai un problème avec mes deux chats.🐈. Le premier a toujours vécu avec un chat. Après celui-ci est décédé. Ce n »est que quelque temps plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *