Comportement

Congénères : Le secret pour une entente parfaite

Lorsque je parle de rencontre entre deux chats, de cohabitation ou bien de nouvel arrivant, une multitude de messages arrivent dans ma boite mail.

Je réalise que l’entente entre deux chats est ce qui préoccupe le plus mes lecteurs.

C’est pourquoi, j’ai décidé aujourd’hui de te donner mon secret à ce sujet.

Ce qui a fonctionné pour moi et ce qui fonctionne avec de nombreux humains de chats.

Mais dans un premier temps, permets-moi de te rappeler une chose

Nos chats ne sont pas faits pour vivre ensemble.

Je t’en ai déjà parlé dans une précédente lettre, nous pensons (à tort) que nos félins sont des animaux sociables, faits pour vivre à plusieurs.

Pourtant, à l’état sauvage, ils sont loin de se déplacer en groupe.

Ils peuvent se retrouver, intéressés par les mêmes zones de ressources (eau, nourriture, abri) ou dans le cas de la saison des amours mais généralement, ça s’arrête là.

Bien sûr, avec la domestication de nos compagnons à 4 pattes, certains n’ont aucun souci à vivre avec d’autres chats. Au contraire, c’est même un impératif pour eux, habituer à vivre entourés, ils sont plus déprimés lorsqu’ils se retrouvent seuls.

Pour d’autres, et même s’il s’agit de leur frère parfois, ils ne souhaiteront plus vivre avec d’autres chats en grandissant. Préférant leur paisible vie de solitaire.

C’est pourquoi, si tu songes à prendre un deuxième chat, je te conseille de bien réfléchir avant. Fais des tests, vois si ton félin est fait et apprécie vivre avec un congénère, si oui quel type de chat ? Un chaton ? Un vieux chat ? Un chat dynamique ? Plus calme ?

Tous ces points sont à prendre en compte pour optimiser au maximum l’entente entre les deux félins.

Ensuite, il y a tout l’aspect pratique. C’est-à-dire que les présentations doivent être faites en bonne et due forme.

Pour cela, on évite de mettre directement les deux chats dans la même pièce. On commence par isoler le nouveau, lui offrir une pièce agréable avec toutes les ressources nécessaires afin qu’il s’habitue déjà à son nouvel environnement.

Puis, on transmet les odeurs d’un chat à l’autre. Grâce à un panier, un tissu ou un jouet qui sent l’autre chat et auquel chacun pourra s’y intéresser.

Il est essentiel de faire sentir les phéromones d’un chat à l’autre grâce à des objets. Cette étape peut durer plusieurs jours, ne précipite rien !

Ensuite, tu pourras mettre les deux chats dans deux pièces séparées d’une porte, afin qu’ils se reniflent et se sentent sous celle-ci. Pour la prochaine étape, je te conseille, si tu le peux, de les séparer d’une baie vitrée afin qu’ils puissent se voir sans se toucher.

Tu pourras ensuite les mettre dans la même pièce, tout en faisant attention qu’ils aient tous les deux la possibilité de fuir si besoin.

Maintenant, malgré cette rencontre progressive, il se peut que tes chats ne soient pas encore particulièrement ravis de la présence de l’autre.

Il se peut même qu’ils continuent à cracher, à feuler pendant des jours, voire des semaines. Pour certains, cela se compte même en mois.

Tout d’abord, sache que cracher et feuler sont des comportements normaux pour ton chat. Ne le gronde surtout pas pour cela, c’est ainsi qu’il communique avec les autres chats. Cela lui évite aussi de passer à l’étape de la bagarre parfois.

Ensuite, sache qu’une bonne entente ne se crée pas tout de suite. Pour tout te dire, mes deux chats Taïs et Laotse vivent ensemble depuis 6 ans maintenant et il arrive encore régulièrement à Taïs de cracher sur Laotse.

Ce qui m’amène à la partie sur mon secret

La patience : cet élément crucial.

Je comprends que tu aies envie que tes chats s’entendent bien.

Que tu souhaites qu’ils vivent en harmonie et qu’ils se câlinent sur le canapé.

Que ça te fait mal au cœur de les voir se cracher dessus et se donner de petits coups de pattes lorsqu’ils se croisent.

Mais sache qu’au bout d’un moment, il faut laisser faire le temps.

Il ne faut pas forcer les chats, il ne faut pas créer de situation stressante lorsqu’ils sont dans la même pièce… il faut simplement les laisser faire leur vie, et s’habituer l’un à l’autre, calmement.

Parfois, tu ne peux rien faire de plus. Simplement prendre ton mal en patience et leur offrir les meilleures conditions possibles.

C’est-à-dire installer autant de ressources qu’il y a de chats (litières, points d’eau, de nourritures, paniers…), les éloigner les une des autres et faire en sorte que ton félin puisse s’en échapper facilement.

Tu peux aussi renforcer positivement chaque chat, cela les aidera à mieux s’entendre.

Mais si au bout de quelques jours ou semaines de cohabitation, tes félins ne sont pas encore les meilleurs amis du monde, ce n’est pas grave.

Ils ne le seront peut-être jamais, comme ils pourront l’être dans quelques mois !

Certes, il y aura quelques bagarres, mais c’est tout à fait normal. Il leur faut du temps pour bien communiquer et se calibrer.

Je n’ai aucune crainte sur le fait que la situation va s’améliorer avec le temps ! Et comme dirait Jean de la Fontaine, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. 😉

Prends soin de toi,
Louise, Laotse et Taïs (qui apprécie Laotse… mais de loin !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *