Santé

Quitte à « empoisonner » votre chat, faites-le à l’ail !

« L’ail est dangereux pour les chats ! Il ne faut pas en donner, c’est un vrai poison ! » Voilà une rumeur tenace, souvent entretenue par les adeptes des pipettes antiparasitaires et des vermifuges chimiques.

L’ail a des effets antibactériensimmunostimulantsanti-cancer, nutritifs, antioxydants, expectorants, hypotenseurs, antitumoraux, antivirauxantifongiques et toniques.

Personnellement, je l’utilise régulièrement sur mes chats. Et rassurez-vous : ils sont tous en bonne santé.

Alors d’où l’ail tient-il sa mauvaise réputation ?

L’ail, est-ce vraiment un poison ?

La mauvaise réputation de l’ail est basée sur une piètre compréhension de certaines informations prises hors de leur contexte, et d’une expérience réalisée dans des conditions franchement douteuses. Je vous explique.

Comme l’oignon, l’ail contient du thiosulfate. C’est une substance qui peut provoquer un type d’anémie chez le chat et le chien. Néanmoins, l’ail contient beaucoup moins de thiosulfate que l’oignon – mais impossible de trouver exactement combien.

Certains parlent de quantité infime, alors que d’autres mentionnent que l’ail contient 5 à 10 fois moins de thiosulfate que l’oignon. En fait, c’est parce que cela varie d’une tête d’ail à une autre et d’un oignon à l’autre.

Quoiqu’il en soit, le thiosulfate est considérablement moins élevé dans l’ail. Votre chat devrait en ingérer en grandes quantités pour être malade.

En parlant de grandes quantités, venons-en à cette expérience trompeuse qui a banni l’ail de nos gamelles. Je dis bien « expérience », et pas étude.

Comme l’indique la naturopathe Nelly Coadic sur son site Vis Medicatrix Naturae, une étude comprend en général au moins 2 larges groupes de sujets/animaux, elle est réalisée par au moins un laboratoire indépendant, et fait l’objet d’un contrôle rigoureux.

L’expérience dont nous parlons, elle, a été menée par des étudiants (pas un laboratoire indépendant) dans une université au Japon, qui ne comprenait que 8 chiens.

Dans cette expérience, 4 chiens sur 8 ont reçu 1,25ml d’extrait d’ail par 1kg de masse corporelle, directement injecté dans l’estomac, 1 fois par jour pendant 7 jours. C’est l’équivalent de 5g d’ail par kilo de poids corporel.

Cela veut dire qu’un chien de 20kg aurait reçu 100g d’ail (environ 2 têtes ou 20 à 30 gousses) par jour ! Bien évidemment, avec ces quantités, les 4 chiens qui ont subi ces tests ont souffert d’anémie.

On peut aussi mourir si l’on boit trop d’eau, c’est comme pour tout, il faut faire preuve d’un peu de bon sens.

Mais cette expérience a été relayée par de nombreux labos et instituts de santé, le mal était fait.

On prive nos chats des bienfaits d’un superaliment.

Lorsqu’il est bien utilisé, l’ail a des vertus insoupçonnables.

Voici 3 exemples :

L’ail stimule le système immunitaire

L’ail a des effets anticoagulants, il active ainsi la circulation sanguine.

Résultat : il augmente l’activité des cellules tueuses (les lymphocytes), qui détruisent les bactéries, et même certaines cellules cancéreuses. Cela a notamment été démontré dans une étude de chercheurs de l’Institut Weizmann près de Tel-Aviv.

L’ail protège des puces

L’ail peut être utile contre les puces – de manière préventive. Si votre chat est infecté, l’ail seul ne suffira pas. Vous pouvez soit l’appliquer directement sur la peau en le faisant macérer dans du vinaigre, soit en mettre dans sa gamelle.

Dans ce cas, écrasez l’ail frais et laisse-le reposer à l’air libre 10 à 20 minutes. Pour masquer l’odeur, vous pouvez aussi le congeler après 15 minutes d’aération, avant de le mélanger à la nourriture.

Contre les tiques, l’efficacité est plus contestée – cela dépend de la voracité de ces parasites dans votre région.

L’ail lutte contre les vers intestinaux

L’efficacité de l’ail contre les vers ronds, et même la giardase, a été démontrée au même niveau que celle d’Ivermectine, lors d’une étude réalisée en 2008 sur des souris.1

Les résultats de cette étude indiquent une efficacité de 91,24 % contre seulement 78,03 % pour l’Ivermectine !

Attention aux quantités !

C’est vrai : utiliser l’ail en grandes quantités, et on empoisonne son chat.

Par grande quantité, je veux dire 5g par kg de poids corporel, pendant au moins une semaine. Donc pour un chat de 5kg, cela équivaut à donner 1/5 d’une tête d’ail par jour.2

Bien évidemment, n’en donnez jamais autant !

Maintenant, imaginez donner un vermifuge chimique, ou bien une pilule anti-puces, dans de telles quantités – 5 g de pilules (soit entre 10 et 20 pilules) par jour pour un chat de 5kg.

À votre avis, quels en seraient les effets ? Vous voyez où je veux en venir.

Comment faire un dosage qui n’empoisonne pas ?

Sachez que la fréquence et la quantité dépendent tout d’abord de la taille de votre chat. N’utilise jamais de l’ail séché en pot. Il vaut mieux privilégier l’ail frais !

Pour vermifuger votre chat, vous pouvez lui donner entre 0,05 % et 0,1 % de son poids, tous les jours pendant 5 jours.

Et gare aux contre-indications !

Ne donne pas d’ail à votre chat si :

  • Il souffre de problèmes d’anémie,
  • C’est un chaton de moins de 10 semaines,
  • Il est atteint d’une maladie auto-immune : l’ail stimule le système immunitaire, qui est déjà hyperactif chez ces animaux,
  • Il va subir une opération chirurgicale dans moins de 2 semaines, l’ail étant anticoagulant,
  • C’est une chatte qui va mettre bas dans moins de deux semaines – pour les mêmes raisons,
  • C’est une femelle allaitante, car l’ail peut donner un goût au lait et ainsi décourager les bébés à téter. Cela peut aussi leur donner la diarrhée.
  • Certaines races sont plus sensibles que d’autres, il faut également faire attention à cela.

Soyons clairs : un remède peut à la fois être naturel et nocif si mal utilisé. Comme pour beaucoup d’aliments, c’est la dose qui fait le poison !

Si vous souhaitez soigner votre chat le plus naturellement possible, j’ai travaillé avec mon naturopathe et mon équipe afin d’obtenir des remèdes naturelsefficaces et non dangereux. Vous pouvez les retrouver sur ma boutique en ligne juste ici :

Je découvre les différents produits de soins naturels

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *