Comportement

Faut-il abandonner Cachou ?

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de Cachou, le chat d’une amie.

Cachou, 4 ans, adopté par Myriam et Lucas.

Depuis quelques semaines, Myriam et Lucas pensent à adopter un chat. Myriam a toujours vécu avec des animaux lorsqu’elle était plus jeune et elle souhaite pouvoir offrir un foyer à un nouveau petit protégé.

Lucas a toujours aimé les animaux, avec Myriam, il est prêt à devenir l’humain d’un petit chat.

C’est ainsi que quelques semaines plus tard, Cachou est arrivé dans leur foyer.

Le trio fonctionne bien, Cachou est heureux avec ses deux humains et tout va pour le mieux.

Au quotidien, la petite famille vit dans un appartement, au cœur de la ville de Bordeaux. Mais pendant les vacances, Myriam et Lucas vont dans la maison de campagne familiale.

Cachou les accompagne, le sac de transport n’est pas un problème pour lui et il supporte très bien les déplacements.

Alors tout le monde va profiter de l’air frais campagnard.

Appartement en ville ou maison à la campagne ?

Pour Cachou, leurs petites virées hors de la ville sont la découverte d’un extérieur, d’une “vie nouvelle”.

Eh oui, lorsque tout le monde va à la maison de campagne, Cachou a la chance de pouvoir sortir. Ce qui n’est pas le cas dans l’appartement de Bordeaux, où il n’y a même pas de balcon.

Parfois même, Cachou dort dehors, il apprécie les nouvelles odeurs, ils découvrent de petites bêtes rampantes, de nouvelles matières… Au fur et à mesure les retours à l’appartement se font durs.

Surtout que le quotidien de Cachou va bientôt être chamboulé.

L’arrivée d’un bébé.

Myriam et Lucas ont un petit garçon, Mathéo. Toute la vie de cette famille est perturbée par ce nouveau venu et l’équilibre doit se remettre en place progressivement.

Le couple d’humains n’a plus autant de temps pour s’occuper de Cachou, qui commence doucement à se tendre.

À cause de l’arrivée du bébé, Cachou a moins d’espace où aller, la chambre du petit lui étant désormais proscrite. Et Cachou commence à se languir, des longs jours passés à chasser la souris dans sa maison de campagne.

Le foyer est rempli d’agitation, Myriam et Lucas ne le voient pas forcément, mais Cachou est stressé. Ils font de leur mieux pour que ce dernier se sente toujours aussi bien chez lui, mais ses pupilles sont dilatées, sa queue est agitée, il est prêt à sortir les griffes au moindre sursaut.

Myriam et Lucas essayent de maintenir l’équilibre entre tout ce petit monde s’en sorte. Ils ont ainsi acheté de nouveaux jouets pour Cachou, des gamelles ludiques, de quoi assouvir ses besoins de griffades, marquages, bref tout est fait pour qu’il se sente bien.

Mais malgré une légère amélioration, Cachou souffre toujours de ces conditions de vie. Une grosse décision doit être prise.

Aimer son chat, est-ce aussi vouloir dire l’abandonner ?

Le couple ne veut pas se séparer de Cachou, pour eux ce serait comme abandonner leur animal, et ils s’y refusent.

Mais voilà, Cachou n’est pas bien. Alors peut-être que, dans certaines situations, aimer son chat c’est prendre conscience qu’il serait mieux ailleurs, dans une autre famille qui correspond plus à ses besoins ?

Cela est dur à concevoir, moi la première, je pense que j’aurais beaucoup de mal. Mais je pense que je fais partie de ces personnes qui préfèrent voir leur chat heureux, chez un ami, une connaissance, plutôt que mal à l’aise à mes côtés, car je leur propose un environnement qui ne leur convient plus.

Myriam et Lucas ont ainsi donné Cachou à une amie qui habite non loin de leur maison de campagne. Cela fait maintenant quelques mois qu’il s’y trouve et il semble n’avoir jamais été si heureux.

Cachou entre et sort quand il le souhaite, il passe bien souvent ses journées dans le jardin, sur la table de la terrasse ou roupillant sous une haie.

Le couple passe le voir dès qu’il se trouve dans leur maison de campagne et est soulagé de voir Cachou si bien dans sa tête, et dans ses pattes.

Cette histoire s’adresse aussi à tous mes lecteurs qui me demande si laisser leur chat sortir de temps en temps, lorsqu’ils se retrouvent dans une maison, est-ce une bonne idée.

Je pense que si on n’est pas assuré de pouvoir lui donner accès à cet extérieur au quotidien ensuite, il vaut peut-être mieux éviter de lui permettre de sortir pendant une courte période. Afin d’éviter de se retrouver dans la situation de Myriam et Lucas.

Bien entendu, chaque chat est différent. Certains n’auront aucun problème à revenir en appartement le reste du temps. Mais la liberté de gambader en solitaire dans les fourrées, n’est-ce pas difficile de s’en passer quand on y a goûté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *