Non classé

L’éducation d’un chat : mythe ou réalité ?

Quasiment tous les humains de chien s’y attèlent. Ils s’entourent de professionnels, travaillent quotidiennement avec leur toutou, font des séances avec d’autres humains de chien… L’éducation leur est un passage incontournable.

Mais avec nos compagnons félins ?

On entend rarement des humains de chats dire “ça y est, Perle a appris le assis et a un excellent rappel !”.

Alors éduquer un chat, est-ce possible ?

L’histoire de Gribouille et d’Oslo : un chat vaut-il un chien ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un chat bien éduqué ? Rien que ce terme est subjectif.

Pour certaines personnes, dès l’instant où leur chat ne fait pas ses besoins partout, c’est un chat bien éduqué.

Pour d’autres, ce sera un félin capable de venir lorsqu’on l’appelle, de lâcher le jouet si on le lui demande ou de s’asseoir grâce à un simple geste de notre part.

Le second cas est généralement bien plus rare. Je pense que je ne t’apprends rien mais nos félins sont tout de même plutôt considérés comme des êtres indépendants et indomptables.

D’ailleurs, on entend davantage dire que le chat est le seul animal ayant réussi à domestiquer l’Hommealors que le chien est plutôt vu comme le meilleur ami.

Pourtant, il est possible de rencontrer des chats qui semblent avoir tout appris et des chiens dans l’incompréhension la plus totale face à certaines demandes.

C’est le cas de Gribouille et Oslo.

Gribouille est un chat qui a été récupéré bébé par une merveilleuse humaine. Tout de suite, elle a fait attention à bien comprendre son comportement, à répondre à ses besoins et à lui prodiguer le meilleur environnement possible.

C’est aussi un chaton qui a pu profiter de sa maman comme il se doit et qui a pu être sevré dans les règles de l’art.

Avec son humaine, Gribouille a appris pleins de choses ! Il est très équilibré, capable de rentrer dans sa caisse de transport lorsque son humaine lui propose, sait donner la patte, venir lorsqu’elle l’appelle et ainsi de suite.

Oslo est un chien qui a été trimballé de famille en familleBattumaltraité et abandonné, il a aujourd’hui beaucoup de mal à faire confiance en l’Homme. Le caresser est déjà difficile, alors lui apprendre des tours ? Il n’en est pas encore là. Pour autant, ce n’est pas un chien plus bête que les autres.

Simplement, l’environnement a énormément joué. Et même de manière générale, chaque animal est différent. Certains auront plus de facilité à apprendre certaines tours alors que pour d’autres, ce sera plus compliqué.

Ce n’est donc, selon moi, en rien une question d’espèce. Je pense que chaque être a ses propres capacités et que selon l’environnement qui lui ai donné et la compréhension que l’on a de lui, il pourra plus ou moins exploiter son potentiel. 🙂

Mais revenons à notre sujet sur l’éducation. La manière dont est abordé l’animal joue également énormément.

Il existe l’éducation traditionnelle, pour laquelle je ne suis pas favorable. C’est une manière de faire qui utilise le principe de domination où l’animal doit « comprendre qui est le maître ». Bref, un format très obsolète.

Ce que je te conseille plutôt de mettre en pratique, c’est ceci…

L’éducation dites bienveillante et positive.

Tu dois t’en douter maintenant en lisant mes lettres, tant que mes chats sont bien dans leur tête et que leur environnement leur plaît, c’est tout ce qui m’importe.

Mais j’ai eu quelques difficultés par le passé et encore aujourd’hui, je pense qu’il est important de travailler là-dessus. Tu en as peut-être également avec ton félin alors n’hésite pas à continuer de lire, cela pourrait t’intéresser.

Par exemple, si ton chat a dû mal à entre dans sa caisse de transport.

C’est, je pense, l’une des problématiques qui touche le plus d’humains de chats, non ? En même temps, on l’utilise généralement pour emmener Minet chez le vétérinaire. Il est normal qu’il ne souhaite pas se faire avoir deux fois !

Peut-être que dans ces cas-là, tu montes la voix.

Le stress, la panique d’être en retard à ton rdv, l’angoisse parce que Félix freine des 4 fers devant l’entrée de la boîte… Tout ça fait monter la pression et bien sûr, ton chat le ressent aussi.

C’est un cercle vicieux et nocif pour tout le monde.

Peut-être que tu finis par y aller avec la force et que tu t’énerves.

Peut-être qu’au bout d’un moment tu te dis, “il faut ce qu’il faut”.

Mais sais-tu qu’il est possible de faire en sorte que Minet apprécie la caisse de transport ?

Que celle-ci ne soit pas vue comme le monstre grillagé qui l’emmène dans un endroit terrible ?

Que tu n’aies plus besoin de monter en pression ou de t’énerver pour qu’il finisse par entrer dedans ?

Pour cela, je te conseille de pratiquer l’éducation bienveillante et plus particulièrement, le renforcement positif. C’est quelque chose dont je t’ai déjà parlé dans une précédente lettre. Tu peux la retrouver juste ici.

Pour rappel, le renforcement positif consiste à ajouter un élément agréable pour que ton félin réitère son bon comportement.

Par exemple avec la cage de transport :

  1. Ton chat regarde en direction de la cage de transport, tu récompenses avec une friandise.
  2. Ton chat s’approche de la cage de transport, tu récompenses avec une friandise.
  3. Ton chat met une patte dans la cage de transport, tu récompenses.

Il ne faut pas hésiter à prendre son temps et à bien décomposer les étapes. Chaque chat ira à son rythme, pour certains il n’y a besoin que de quelques jours, pour d’autres cela pourra prendre plusieurs semaines.

Et surtout, faire des rappels. Une session de temps en temps pour voir si l’apprentissage est toujours bien acquis n’est jamais une mauvaise idée. 🙂

Ce qui peut être difficile à intégrer, c’est de donner la friandise au bon moment.

Il faut que ton chat intègre bien quel comportement tu souhaites renforcer et que tu souhaites le voir réitérer.

Pour cela, tu peux t’aider d’un outil que je considère aujourd’hui comme un indispensable de l’éducation bienveillante.

Le Clicker : cet outil qui te fait gagner en précision.

Donner la friandise au bon moment n’est pas évident.

Le temps que tu la sortes de ta poche et que tu la tendes à Minet, il est probable que d’autres choses se soient passées entre temps.

Félix se met à miauler ? Il fait ses griffes sur le tapis ? Pipi sur la moquette ?

Bref, on peut vite se faire rattraper par le temps et récompenser le mauvais comportement.

Pour éviter cela, j’utilise un Clicker.

C’est un petit objet rectangulaire sur lequel il te suffit de cliquer. Tu peux le voir en cliquant sur cette image :

Ensuite, il te suffit de cliquer sur le petit triangle en bas à gauche de la photo du Clicker. Tu verras une vidéo s’afficher et tu pourras entendre le son qu’il fait.

Avec cet outil, dès que mon chat fait un bon comportement, je clique ! Et ensuite j’ai un peu plus de temps pour sortir ma friandise.

Bien sûr, il faut en amont associer ce son à quelque chose de positif. Pour cela il te suffit de cliquer et de donner une friandise par exemple. Ton félin va vite faire le lien. 😉

Ainsi, tu pourras l’utiliser pour lui faire comprendre que ce qu’il vient de faire, est un bon comportement !

C’est un outil qui te permet d’être beaucoup plus précis au quotidien. Le son est toujours le même est assez difficile à reproduire avec la bouche lorsque tu parles avec quelqu’un par exemple.

Ton félin pourrait ne plus rien comprendre si c’était un son qu’il entend quotidiennement mais qu’uniquement dans certains cas (aléatoires pour lui) il reçoit une friandise.

Alors si tu as quelques soucis comme des difficultés à le mettre dans une caisse de transport, à lui mettre un harnais ou si tu souhaites simplement lui apprendre à donner la patte, le Clicker est un outil qui peut t’aider.

Si tu aimerais plus de newsletters sur comment utiliser le Clicker, n’hésite pas à me le faire savoir. Cela pourrait être le sujet d’une prochaine lettre. 🙂

Prends soin de toi,
Louise, Laotse et Taïs.

1. Il s’agit d’une citation de Marcel Mauss, sociologue, ethnologue, anthropologue et philosophe né à la fin du 19ème siècle ; “Le chat est le seul animal qui soit arrivé à domestiquer l’Homme”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *